Deux semaines après la première victoire des Verts de l’exercice 2021-2022, de nouvelles affiches et banderoles sont apparues en ville et au stade Geoffroy-Guichard. Un peu partout en ville, les Stéphanois peuvent lire « Puel, casse-toi », « Direction démission », ou encore « On veut une équipe digne de son public ».

La démission des deux présidents du club est réclamée. Claude Puel est lui aussi encore poussé vers la sortie par les supporters. Loin de satisfaire les partisans des Verts, cette dernière victoire a tout de même semblé être une délivrance au sein du club.

« On veut une équipe digne de son public »

Quelques heures avant la confrontation à huis clos contre le club clermontois, une manifestation avait été organisée par quatre groupes de supporters stéphanois (Magic Fans 91, Indépendantistes Stéphanois, Unions des Supporters Stéphanois, Green Angels) entre le Zénith et le Stade Geoffroy-Guichard. Les Magic Fans et les Green Angels avaient alors pris la parole, émettant des doutes quant à la gestion financière et sportive du club : « Aujourd’hui, l’AS Saint-Étienne va mal. On est aux portes de la Ligue 2, le mal est profond. »

Redresser la barre à Troyes, suffisant ?

Ce dimanche, l’AS Saint-Étienne se déplace sur le terrain du promu troyen, un club restant sur une lourde défaite 4 à 0 à Lens. Amputés de plusieurs joueurs, les Stéphanois auront forcément pour but de s’imposer et d’éviter un nouveau revers.

Pourtant, chez les supporters, il n’est plus question d’attendre. « Cette situation ne peut plus durer, tout le club est responsable, des joueurs à la direction. Cela fait quinze années que rien ne change et qu’il y a une situation d’ingérence. »

Plus que des résultats sportifs, les supporters, ultras ou non, veulent avoir des garanties concernant la bonne forme du club et cela passe donc par la démission des têtes dirigeantes.

Parmi les solutions proposées pour « le monde d’après », l’association Les Socios Verts veut mettre en place le modèle socio, un système provenant du modèle espagnol. Ceux-ci auront encore quelques semaines avant de faire entendre leur voix et retrouver les travées du stade Geoffroy-Guichard.